Home

From the blog

Annulation – Festival les Nuits Couleurs

Pas de commentaire Non classé

En quatre ans, le festival a vu sa fréquentation exploser avec + de 46% (19 000 spectateurs), et dans un même temps, les festivals doivent répondre à de nouvelles obligations sécuritaires et règlementaires (pompiers, sécurité, assurance).

Nos budgets restant stables, nous avons interpellé nos financeurs pour nous accompagner dans notre développement, en demandant un soutien supplémentaire.
Pour l’heure, nous n’avons pas eu de garanties financières suffisantes de la part de nos subventionneurs pour nous permettre de maintenir l’évènement dans des conditions propices.
Ainsi c’est avec regret que nous devons mettre un terme à plus de dix ans de folies musicales, d’émotions partagées, d’artistes flamboyants, de bénévoles surmotivés, de lieux magiques, d’ambiance euphorique… pour ne pas prendre le risque de trop.
Nous déplorons toutefois que le discours politique réduise le festival Les Nuits Couleurs à une notion de coût, d’équilibre économique, de charge financière pour la collectivité… sans confrontation avec les bénéfices apportés et le service public rendu.

Bénéfices économiques : Le financement public représente 56% du budget et les spectateurs créent 44% de richesses. De ce budget 67% de nos dépenses sont reversées localement (prestations, hébergement, restauration, artistes, personnel…), ainsi le festival crée des richesses locales qui ne se feraient sans son action, en plus de toutes les recettes indirectes non évaluées (bar, restaurant, hôtel, associations…). Un spectateur «coûte», toutes subventions confondues : 3,86€ et «rapporte» : 2,83€.

L’impact social : Le coeur du festival reste l’accessibilité à des concerts de qualité, liée à l’ouverture aux cultures du monde, à la mixité, à la création d’un espace de rencontres non-excluant, à l’itinérance. Réalité malheureusement difficilement quantifiable et descriptible dans un dossier de subvention, et donc considéré.
Au-delà, de ces questionnements sur notre festival, comment ne pas s’interpeller sur la place des acteurs associatifs dans les politiques culturelles ? Alors même que nous assistons à une mise en concurrence de ces acteurs et, dorénavant aussi, face à la puissance publique.
Comment entendre un budget de 2 millions pour la culture en 2017 pour la Communauté de communes Vallée de l’Hérault et une enveloppe bloquée de 117 000€ pour le monde associatif culturel ?
Nous vous alertons sur l’inadéquation entre votre décision et le besoin criant de lien social pour maintenir un équilibre de territoire sur la Vallée de l’Hérault face aux réalités sociales. Comment penser les droits culturels, alors que les jeunes, les personnes non véhiculées, les personnes âgées, les populations précaires, ne peuvent pas matériellement accéder à un service culturel payant et centralisé ?

Ainsi, l’aventure des Nuits Couleurs s’achève.
Nous espérons que ce sera l’occasion de redistribuer l’enveloppe financière du festival pour de nouveaux projets innovants qui permettront de mieux irriguer culturellement le territoire, et de poser les bases d’une politique culturelle vertueuse pour la Vallée de l’Hérault et ses habitants.

Cliquez pour en savoir plus !

Communiqué de Presse (PDF)
Bilan Moral et Financier
Bilan du nombre de concerts par villages
Évolution des recettes et dépenses sur les trois dernières années
Nos besoins

Votre dernière Nuit – (avant le jour d’après)

Samedi 18 mai – dès 19h00
Place du village – Montarnaud

Sélection musicale toute la soirée avec Dj René, DJ Fay et leurs invités…
De la bonne humeur et de la bonne musique pour tirer notre révérence.